Embuscade à la Croisée

Le Beffroi du Nord est un îlot d'humanité dans une région encore largement soumise aux résidus du Fléau. Aventures et périls guettent ceux qui les traversent.​
Répondre
Avatar du membre
Adelheidy Hamar
Intendant
Messages : 397
Enregistré le : sam. 11 mai, 2013 9:33 am
Localisation : Probablement au potager

Embuscade à la Croisée

Message par Adelheidy Hamar »

Les membres de l’Ost Pourpre vaquaient à leurs occupations au Beffroi ce soir-là, quand tout à coup, Savera, qui était de garde, vint signaler à l’Intendante Hamar l’arrivée de civils blessés aux portes du fort. Accompagnées de Balthamus, elles se rendirent à l’infirmerie afin de soigner ces gens et comprendre ce qu’il leur était arrivé.
Il s’agissait d’une caravane de marchands en route pour la Chapelle de l’Espoir de la Lumière, qui s’était faite attaquée par des goules en embuscade, de chaque côté de la route, un peu avant la Croisée de Corrin. Le médecin étant absent à ce moment, ce fut Adelheidy qui soigna les plaies, qui ressemblaient bien à des griffures, mais étrangement, non infectées. Arrivèrent alors coup sur coup la Connétable et le médecin, et il fut décidé d’aller porter secours au reste de la caravane.

Bientôt rejointe par Vlazen sous forme de Choupinélune, la troupe partit au galop à travers les Maleterres pour atteindre le lieu de l’embuscade. Sur place, ils ne trouvèrent aucun survivant, tous tués à la suite de griffures. Cependant, la caravane avait été pillée, il y manquait des légumes et des sacs de grain, ainsi que des effets personnels des voyageurs. Les membres de l’Ost investiguaient quand Adelheidy et Choupinélune aperçurent du coin de l’œil un reflet lumineux. Mais ils n’eurent pas le temps de réagir qu’une balle de fusil atteignit la jeune femme à l’épaule. Elle tomba au sol, et fut mise à l’abri au bord de la route où le médecin put soigner sommairement sa blessure. C’est alors que des goules surgirent des deux côtés de la route pour les attaquer.
Balthamus frappa d’un côté alors que Savera et Choupinélune s’occupaient de l’autre. Une autre détonation retentit et on entendit un projectile frapper l’armure de la Connétable. Aurys décida alors de charger, puisqu’elle était encore sur sa monture, pour frapper le tireur embusqué. Très vite, les ennemis furent abattus, au prix de quelques blessures.
Le groupe examina les corps des assaillants, et ils ne furent pas vraiment surpris de voir qu’en fait de goules, il s’agissait d’humains déguisés en morts-vivants. En les fouillant, ils découvrirent avec stupéfaction, en plus du butin ramassé lors du pillage de la caravane, des foulards orange, typiques des membres du Syndicat d’Alterac. Ils trouvèrent aussi des documents et des cartes montrant Comté de Darrow et des chemins de montagne.

Une fois de retour au Beffroi, il fut décidé d’envoyer une patrouille en reconnaissance afin d’en savoir plus sur ces colons indésirables, leur localisation, leur nombre et si possible leur but. Savera fit un bref passage à l’infirmerie, le temps de soigner sa blessure au bras, puis ce fut au tour de l’Intendante, dont il fallait nettoyer la plaie par balle à l’épaule.
La Connétable avait octroyé à ses hommes une nuit de repos avant de commencer les investigations. Le lendemain Vlazen, Savera et Lishaasi partiraient en patrouille, et en profiteraient pour nettoyer la zone de l'attaque, en espérant que les corps n'aient pas encore été découverts par leurs compagnons éventuels.

*****************************************************************************************

Les dernières marches avant d’atteindre le palier de sa chambre furent les plus dures. Mais pourquoi avait-elle accepté cette immonde gnôle comme ersatz d’anesthésiant ? L’effort de la montée avait accéléré les effets de l’alcool, déjà bien présents depuis qu’elle avait quitté l’infirmerie. Et ils n’empêchaient pas son épaule de la lancer, là où elle avait pris une balle de fusil, et où le médecin avait ôté les éclats et recousu la peau. Heureusement, le couloir était désert, et personne ne la vit entrer dans sa chambre dans cet état.
Elle s’assit au bord de son lit, les sensations embrumées par la boisson altérane. Ses pensées aussi étaient dans le flou. Elle avait eu envie d’être tactile avec Solÿn, et avait même hésité à lui demander de l’aide pour monter l’escalier. Et puis, il y avait eu cette chaleur en elle quand il s’était approché en lui posant une main sur l’épaule… Elle secoua la tête, et grimaça quand le mouvement relança la douleur de sa blessure. Il était mignon, oui, mais… de toute façon, il n’était sûrement qu’en train de jouer avec elle, comme l’altéran qu’il se plaisait à être. Des altérans… le souvenir plus sérieux de la soirée lui revint en mémoire.
Evidemment que le retour à la civilisation des terres du Nord allait attirer toutes sortes de malandrins, mais de là à imaginer une base du Syndicat, avec des hommes déguisés en goules pour commettre leurs méfaits sur les routes commerciales fraichement ouvertes… Elle y repenserait le lendemain, à tête reposée. Pour le moment, elle se mit en chemise de nuit, et s’allongea. Le plafond tourna un peu, mais très vite, elle s’endormit.

Au réveil, elle était groggy, la bouche un peu sèche. Par reflexe, elle chercha à s’étirer, mais s’interrompit vite avec la douleur. Fichue épaule. Elle se leva et se débarbouilla. L’eau fraiche sur son visage lui fit du bien, et elle regarda son reflet dans le miroir. Ses traits étaient tirés, et ses cernes bien visibles, mais rien de vraiment inhabituel. Elle s’habilla, arrosa ses plantes, et sortit de sa chambre. En repassant dans le hall, elle eut un souvenir fugace de sa conversation de la veille avec Solÿn, et sentit une brève vague de chaleur l’étreindre. Elle se sermonna intérieurement. Elle ne devait pas commencer à s’imaginer des choses, surtout pas avec cet homme. Son esprit vagabonda alors qu’elle traversait la cour. Mais, si ce n’était que pour le plaisir ? Où était le mal ? Elle fronça les sourcils. Non, même pour ça c’était impossible, il restait son subordonné, et il serait sûrement capable d’utiliser cette relation pour essayer d’obtenir des choses d’elle.
Ses pas résonnèrent, elle venait d’entrer dans la garnison et le son la fit sortir de ces pensées pour revenir à des réalités plus importantes. L’envoi de la patrouille n’était certes pas de son domaine directement, mais les hommes auraient sûrement besoin de matériel. C’était toute à ces réflexions sur la présence du Syndicat dans la région qu’elle entra dans la salle commune et alla s’installer à une table pour prendre son petit déjeuner.
"Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."

++ Dessins et textes ++

Avatar du membre
Durandill
Ambassadeur
Messages : 119
Enregistré le : mer. 02 juil., 2008 10:33 am
Localisation : Le Nid-de-l'Aigle
Contact :

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Durandill »

Ayant eu vent de l'affaire après le retour des troupes, et bien que n'étant pas présent lors de l'embuscade, Durandill décida de prendre quelques mesures concernant leurs invités. Il fit renforcer la garde afin de surveiller les rescapés de l'embuscade, officiellement pour leur sécurité. Il obtint également leurs noms et origines afin de se renseigner.

S'il s'agissait d'un piège du Syndicat pour attirer un petit groupe de l'Ost dans un piège d'une part, et pour infiltrer le Beffroi d'autre part, ces malandrins apprendraient bien vite que le pourpre l'emportait sur l'orange.

Et si les nouveaux venus s'avéraient bien être ce qu'ils prétendaient, Durandill était prêt à prendre les mesures nécessaires pour en faire des partenaires commerciaux de l'Ost, ou pour faciliter leur implantation en tant que colons, s'ils le souhaitaient.

Avatar du membre
Savera
Chevalier
Messages : 95
Enregistré le : mar. 05 juil., 2016 10:55 pm

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Savera »

Savera se leva le lendemain de l'embuscade, son bras recousu, elle enfila un gambison léger doublé d'une veste en cuir. Elle descendit aux cuisines et prépara son équipement noircissant une épée à deux mains à la suies des fourneaux. Une fois prête elle se rendit à l'exterieur attendant Lishaasi et Choupinelune pour aller explorer comté de Darrow et les chemins indiqués sur la carte trouvée dans les poches des membres du syndicat. La mission n'était pas sa spécialité mais elle tenait à y aller autant préparée que possible, une infiltration à trois présentant toujours un certains risque.
We shall enter into a new decade of Blind Faith and unreasonable Hatred! Huzzah! Hatred!

Avatar du membre
Lishaasi
Chevalier
Messages : 101
Enregistré le : mar. 03 juin, 2014 11:42 am

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Lishaasi »

La jeune draenei venait de sortir de sa chambre quand un page lui tomba dessus. Elle était assignée à une mission de surveillance, à la première heure, ce matin. Elle prit le billet portant l'ordre de mission, et le lut rapidement. Elle retourna derechef dans sa chambre, afin de passer une tenue plus adéquate à la discrétion, et de prendre ses affaires de terrain.

Elle fit un détour par la salle commune, histoire d'avaler quelque chose avant de partir. Puis elle se rendit aux portes du Beffroi, et y trouva Savera. Elle la salua chaleureusement, contente de voir qu'elle avait pensé à assombrir les parties métalliques de son équipement.

- Bonjour, Savera ! Alors comme ça, vous venez espionner avec nous ? C'est quoi cette fois, pas encore des nécromanciens, j'espère !

Le ton était enjoué, le sourire sincère. Lishaasi aimait partir en reconnaissance, et ne le cachait pas.

Avatar du membre
Vlazen
Chevalier
Messages : 44
Enregistré le : jeu. 19 mars, 2015 11:12 pm

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Vlazen »

Choupinélune ne dormait jamais vraiment. C'était d'ailleurs la raison d'être de son existence après tout... Mais dans cette situation, elle n'aurait de toute façon pas pu fermer l'oeil. La Connétable avait accepté de lui confier une mission ! Bon, elle l'avait appelée "Vlazen", du nom de l'Elfe de la Nuit dont elle était issue et qu'elle maintenait fermement emprisonnée en elle jusqu'à ce qu'un moyen de l'exorciser soit trouvé, mais tout de même.

Depuis qu'elle était "aux commandes", à la place d'un autre qui, s'il s'était trouvé là, aurait probablement été condamné en cour martiale, elle s'efforçait de suivre les ordres du mieux qu'elle pouvait, d'être volontaire pour toutes les missions possibles, et de se dépasser. Elle n'avait pas adhéré à l'Ost, elle, elle y était née , pour ainsi dire. Et apprécié ce qu'elle y avait trouvé. Ces gens était tout ce qu'elle connaissait. Quand elle s'était retrouvée à devoir remplacer Vlazen, elle avait ressentie la méfiance de tout le monde, et voulut faire ses preuves, pour qu'ils la gardent. Certes elle avait accès à tous les souvenirs du cerveau malade de Vlazen, mais hélas ce dernier avait été tellement perturbé durant les mois qui avaient suivi l'installation au Beffroi, et même avant, qu'elle ne connaissait pas bien la géopolitique, la situation et la géographie des Maleterres, en dehors d'absolument toutes les grottes, catacombes et caves que l'Elfe avait pu visiter durant sa sombre et mystérieuse mission. Elle pouvait donc commettre des bourdes. Là, par exemple, elle ne parvenait pas à retrouver de souvenirs se rattachant à un quelconque "Syndicat". Mais la Connétable lui avait confié une mission, elle allait faire de son mieux, ce n'était pas si compliqué.

Elle arriva donc en voletant d'excitation pour retrouver Savera et Lishaasi. Ces dernières étaient impeccablement équipées. Choupi, elle, était dans la plus simple appareil emplumé qui était son quotidien. Savera était déjà en train d'expliciter les évènements de la veille à Lisha, qui avait loupé une belle bagarre. Choupi embraya:

"Woot compagnonnes! Qu'Elune vous bénisse toutes deux de vous joindre à cette mission. Lisha, pour répondre à votre question, c'est absolument l'inverse de la dernière fois. Ce sont des humains normaux qui se font passer pour des goules et qui détroussent les honnêtes gens... des Altérans, pour ne rien gâcher, si j'ai bien suivi. Nous les avons fait rôtir, woot. Mais ils avaient des documents qui laissent à penser qu'il sont organisés en "syndicat" et que d'autres se sont établis dans le village de Comté-de-Darrow et les montagnes avoisinantes, dont ils contrôlent aussi les chemins. Notre mission est d'aller les espionner, de voir s'ils sont bien ce qu'ils semblent être, combien ils sont, ce qu'ils mijotent. Sans se faire prendre, woot woot.
Ah et maintenant que j'y pense, il faut qu'on repasse au site de l'embuscade. Ordre de la Connétable : s'il y a encore des cadavres de ces malandrins, il faudra s'en débarrasser pour effacer nos traces. On ne voudrait pas qu'ils réalisent qu'ils ont des problèmes avant que nous leur tombions dessus. Woot. Par contre..."


Choupi hésitait, sachant bien que ses amies allaient lever les yeux au ciel, mais se lança quand même. C'était important.

"C'est quoi un syndicat ?"
RANDOM PU

Avatar du membre
Durandill
Ambassadeur
Messages : 119
Enregistré le : mer. 02 juil., 2008 10:33 am
Localisation : Le Nid-de-l'Aigle
Contact :

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Durandill »

"Une belle bande de crapules."

Le nain qui avait proféré ces paroles de se tenait près du groupe, accompagné d'un garde. Ses armes, deux marteaux-tempête, étaient accrochés à sa ceinture et crépitaient parfois, comme ils venaient de le faire à l'instant où leur propriétaire avait parlé. Ce manquement au protocole aurait pu être reproché au garde qui l'escortait, mais en dessous de sa barbe grise coupée court désormais et de ses moustaches tressées était visible un tabard bien connu, de gueules au marteau d'or, que chaque Aigle de Wildhammer portait avec fierté (et une certaine prestance que leurs cousins du sud leur enviait secrètement).

Thirsk, car c'était lui salua de la tête Savera, Lishaasi et Choupinelune.

"Dire que la dernière fois que j'ai fait un tour dans les maleterres, c'était pour ravitailler votre crypte... Vous vous êtes bien installés on dirait."

Il regarda tout autours de lui d'un air satisfait avant de reporter son attention sur les trois femmes. "Je v'nais voir le gardien du n...enfin votre ambassadeur. Dur', quoi. Au sujet du syndicat. On dirait que vous avez déjà eu affaire à eux et que mes nouvelles ne sont plus très fraîches."

Avatar du membre
Lishaasi
Chevalier
Messages : 101
Enregistré le : mar. 03 juin, 2014 11:42 am

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Lishaasi »

La jeune draenei se tourna vers le nain qui venait de parler. Elle sursauta à peine, et le regarda en souriant. Elle avait reconnu le tabard, et même peut-être le nain lui-même, pour l'avoir déjà croisé à l'occasion. Elle eut un regard appréciateur vers les deux marteaux-tempête. Elle même préférait le combat à distance, mais elle savait reconnaitre l'énergie électrique quand elle la croisait.

- Bonjour ! Oui, comme Savera vient de me le dire, ils ont attaqué une caravane hier, déguisés en goules, mais des marchands ont pu se sauver et se réfugier chez nous. Du coup, on a envoyé des gens au secours des éventuels survivants.

Elle jeta un regard vers Savera pour s'assurer qu'elle avait bien retranscrit ce qu'elle venait de lui dire.

- Mais en fait ils étaient déjà tous morts, et nos hommes sont tombés dans une embuscade de goules. Ils ont pris des coups, mais ils ont tué tout le monde, et en fait les goules étaient des hommes déguisés en goule, et ils avaient des foulards oranges.

Elle haussa les épaules, puis fit un grand sourire au nain.

- On allait jeter un œil sur tout ça. En tout cas, bienvenue, et vous avez de jolis marteaux, j'aime beaucoup !

Avatar du membre
Savera
Chevalier
Messages : 95
Enregistré le : mar. 05 juil., 2016 10:55 pm

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Savera »

Savera accueillit les arrivants discrètement, acquiesçant aux propos des un et des autres

Elle entama sérieuse :
Merci pour le résumé Lishaasi, c'est bien cela.
Vlazen pour plus de détails j'ai cru comprendre que le syndicat est une organisation d'alterac ayant des revendications sur le nord et Alterac en particulier, nos confrère Balthamus et le chevalier de Malarmé en savent surement plus.


Elle sortit de sa sacoche la carte trouvée la veille, un vieux chiffon assez imprécis de la région, mais on y distinguait clairement comté de Darrow et les routes marquées ci et là de croix rouges, l'embuscade de la veille sur l'une de ses croix. On peut aussi y voir derrière comté de Darrow des chemins de montagnes dessinés allant probablement jusqu'aux Hinterlands.
Elle reprit s'adressant au nain :
Au vu de la carte votre aide nous serais surement utile vous qui êtes des Hinterlands
Puis au reste du groupe :
Comté de Darrow semble être leur point avancé en ces terres, nous aurons surement des informations la bas, mais je redoute une bonne garde. Je pense que l'idéal serait d'arriver par une route détournée, si vous pouvez nous trouver cela Lishaasi, et que nous tentions une infiltration avec Choupinelune pour nous éclairer. A trois, ou quatre, nous ne sommes pas en situation de combat, je préfererai autant que possible éviter toute mauvaise rencontre. Qu'en pensez vous?
We shall enter into a new decade of Blind Faith and unreasonable Hatred! Huzzah! Hatred!

Avatar du membre
Durandill
Ambassadeur
Messages : 119
Enregistré le : mer. 02 juil., 2008 10:33 am
Localisation : Le Nid-de-l'Aigle
Contact :

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Durandill »

Thirsk hocha la tête, et sourit à la mention de ses marteaux.

"La meilleure arme qu'un Marteau-Hardi puisse porter."

Il reprit un air grave avec assez vite cependant : "Déguisés en goules, vous dites... Voilà qui est original. Ils essaient sans doute de faire un peu plus couleur locale..."

Il se tourna vers le garde qui l'escortait et lui tendit une missive : "Tiens mon gars, apporte ça à l'ambassadeur, et dit lui que Thirsk s'est porté volontaire pour une mission dans les maleterres. Thirsk, c'est moi. Je viendrai le trouver à mon retour. C'est bon, t'as tout retenu ? Alors file!"

Il se retourna ensuite les trois femmes et déclara d'un ton docte: "Organisation, certes, mais criminelle. C'est un peu les défias du nord, en moins bien organisés. Enfin, vu ce qu'il reste des défias, pt'êt pas tant que ça... bref, comme la Horde et l'Alliance on décidé de transformer Arathi en champ de bataille, le syndicat a battu en retraite. Des petits groupes ont été vu traverser le tunnel qui relie Arathi aux Hinterlands, d'autres ont passé le mur de Thoradin mais tous se sont dirigés au nord ensuite. On en a arrêté un groupe qui tentait de passer par le ravin de Pestebrume, on les a sous bonne garde mais Khaz'goroth sait combien sont passés avant."

Il se pencha sur la carte de Savera. "Le plan est bon. Comme vous dites, faut éviter d'arriver par l'est."

Avatar du membre
Lishaasi
Chevalier
Messages : 101
Enregistré le : mar. 03 juin, 2014 11:42 am

Re: Embuscade à la Croisée

Message par Lishaasi »

La draenei se pencha elle aussi sur la carte. Elle était imprécise, mais sa connaissance du terrain était telle qu'elle réussit à reconnaitre la zone détaillée. Elle pointa le doigt sur la partie nord, puis fit un mouvement du doigt, contournant la base supposée par l'ouest.

- Alors, si je me repère bien, on doit pouvoir arriver par là, même si ça rallongera beaucoup. Je pense qu'il vaudrait mieux contourner la tour de garde par le nord, parce que si ça se trouve, ce Syndicat l'observe de loin, et faudrait pas qu'on nous y repère. Ensuite, on ne va pas trop loin à l'ouest, parce qu'il y a encore une zone très corrompue, et qu'on en veut pas cumuler les ennuis. On redescend au sud par là, on monte dans les collines, et de là-haut, on observe Comté-de-Darrow par l'ouest.

Elle se redressa en hochant la tête.

- Oui, je pense que c'est le mieux !

Répondre