Page 1 sur 1

[Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : dim. 21 juin, 2020 3:57 am
par Magnolia
Sacré bonté Durvin, tu m'la sers cette chopine ou quoi?! Visiblement agacée par le bavardage du tavernier avec la tablée d'à côté, la fière naine de Forgefer tapa du poing sur le comptoir.

Son petit nom c'était Magnolia, il lui venait de sa mama, grande fan du barde Claude Francis qui se produisait jadis dans les bonnes tavernes. Cette fleur délicate n'avait rien à voir avec la naine bourrue et pressée qui attendait son rencard depuis plus d'une heure. Rha ces bonhommes! Toujours en retard!

Quand le bellâtre qu'elle attendait entra finalement dans la gargote, elle le fusilla du regard. Certes charmeur, Anton était bien trop humain pour lui plaire. Ce rendez-vous n'avait rien de romantique. Il était son compagnon de route depuis de longues années, ensemble ils avaient participé à bien des campagnes, bien des victoires, et bien des beuveries.

- Alors? Est-ce que c'est vrai? lui demanda t'elle, les sourcils froncés, soudain incrédule.

- C'est complétement dingue Mag, Teldrassil a bien été incendié, l'Alliance est sur le pied de guerre, on va très vite en savoir plus. Répondit l'humain dans un souffle.

Alors c'était bien réel. La banshee avait visiblement fondu un fusible pour faire ça! Magnolia contemplait son bock, à la surface de sa bière le reflet de son visage se brouilla lorsqu'elle fit claquer la chopine sur la table, aspergeant son ami de quelques gouttes au passage.

- Mon gars, va y avoir de la marave et toi et moi on y va!

*****

Plusieurs mois passèrent, Magnolia et Anton participaient activement à la campagne de Kul Tiras sous les couleurs de l'Alliance.
Des cochons maudits de Drustvar aux Réprouvés purulents de Sombrivage, en passant par les problèmes de mouettes d'habitants qu'ils croisèrent, ils étaient sur tous les fronts, unis comme les deux doigts de la main.

Jusqu'au jour où Anton prit un mauvais coup. Oh il allait s'en remettre le gaillard pensait-elle. Il avait déjà vu pire, il était solide comme une vieille carne... pensait-elle.

Mais Anton ne s'en remit pas.

Ses funérailles furent très simples, ses amis étaient venus lui rendre hommage dans ce petit bourg de la Forêt d'Elwynn d'où il venait. Un dernier "aurevoir" et c'était fini.

Magnolia cacha son chagrin derrière son sourire et quelques grossièretés. Et reprit sa route seule, pour la première fois depuis bien longtemps.

*****

Depuis la taverne du cochon siffleur, elle entendait à travers les brumes d'alcool le crieur de Hurlevent aboyer ses annonces. Le recrutement des Cloches d'Or, comme certains les appelaient, battait son plein. Ils avaient bien raison ces humains du Nord de réclamer leurs terres bondiou. Foutue Sylvanas... Teldrassil c'était la goutte de trop. Magnolia les voyait ces pauvres elfes réfugiés à Hurlevent, en manque de verdure, en manque de leur foyer.

Elle aussi était en manque de ses repères. Retourner à Forgefer sans Anton? Non. Repartir à l'aventure seule? Non plus. Un nouveau départ? Oui... oui! Bonté pourquoi pas s'enrôler dans L'Ost Pourpre.

C'est ainsi que par un bel après midi dans bien des lieux sauf les Maleterres de l'Est, où l'atmosphère était toujours aussi étouffante et morbide, les gardes de la grande porte du Beffroi du Nord virent débouler une naine, son âne, son paquetage et son fourre-tout de souvenirs.

- Ola mon gars! Fit-elle dans un grand salut à l'attention du soldat le plus proche. Je voudrais rencontrer les dirigeants de l'Ost Pourpre, c'est bien ici hein dites moi?

Chibolette l'âne ponctua la question de sa propriétaire d'un braiement retentissant.

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : dim. 21 juin, 2020 11:07 am
par Balthamus Finch
Il n'y avait pas à dire, ce coin-là des Royaumes de l'Est était franchement oubliable et prompt à coller la plus sévère des dépressions au plus équilibré des hommes. Vingt années avaient passé depuis les ravages du Fléau et, si l'on exceptait quelques coins où la vie avait pu refleurir par les efforts diligents de quelques bonnes âmes, le reste paraissait comme au lendemain du déferlement des morts-vivants. Ici et là, des ruines desséchées rongées de lichens maladifs et encore hantées par des ombres et des aberrations sans repos, que les Argentés ou les groupes locaux tâchaient de progressivement circonvenir comme la maladie que ces restes du passé étaient. Au moins, les routes étaient assez carrossables et les panneaux de direction, qui avaient, sous certains angles et dans certains éclairages, des allures de potence, indiquaient sans faute la direction du Beffroi du Nord, bastion de l'Ost Pourpre dans ces terres désolées.

Il donnait une impression de propre dans ces landes souillées avec ses remparts restaurés d'un gris presque blanc dans le contraste, sa herse et ses créneaux, et ses soldats en faction, de garde sur la ligne de défense pour un nouveau quart morne et semblable aux autres. Parmi ces silhouettes, il y en avait une qui accomplissait, comme les autres, son devoir sans se plaindre et dans la patience absolue.

Image

Balthamus Finch était un homme de haute taille et à la carrure remarquable, d'autant plus qu'il allait presque exclusivement dans cette lourde armure complète aux radieuses teintes violettes, plutôt assorties au tabard qu'il portait. Son visage, peu de personnes ici avaient eu la chance de l'apercevoir et le plus grand nombre se contentait de cette capuche et de ce masque aux yeux de flammes blanches. Inséparables de sa personne, l'épée longue dans le fourreau dans son dos et la lanterne à sa ceinture qui, si ses volets étaient abaissés, continuait de jeter des feux ardents et diffusait autour d'elle une sensation de grâce et de paix. Paladin, judicateur ou hérétique selon les points de vue, ce fut cet homme qui aperçut Magnolia sur le dos de son âne et lui répondit, d'un ton calme et pondéré, depuis le sommet du rempart, juste au-dessus de la grande porte.

« Que les salutations soient sur vous, voyageuse ! Vous êtes bien devant le Beffroi du Nord, foyer de l'Ost Pourpre. Quelles affaires vous portent à notre bastion ? »

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : dim. 21 juin, 2020 11:55 am
par Magnolia
Le bastion semblait animé, et en tout cas vivant, ce qui détonnait avec les alentours. La naine porta son regard au dessus de la grande porte, sur les remparts d'où provenait la voix. L'homme de haute stature qui l'avait interpelée ne laissait voir son visage mais son attitude lui inspira confiance et son ton paraissait parfaitement sympathique à ses oreilles.

- Bonjour l'ami! Je suis Magnolia Fortepoigne, guerrière de Forgefer. J'ai eu vent de votre ordre et je souhaite rejoindre vos rangs.

On sentait la détermination dans sa voix brusque, également le soulagement d'être arrivée à bon port. La traversée de ces terres maussades avait réveillé son estomac. Espérant que de bons biscuits lui seraient proposés à un moment ou à un autre, elle sourit à la silhouette, et entreprit de descendre de sa farouche monture d'un air désinvolte quand son pied se coinça dans un étrier, manquant de peu de la faire chuter. Elle pesta quelques grossièretés que - bonté divine merci - Balthamus n'entendit pas clairement, et se dégagea tant bien que mal dans le cliquetis de ses armes et de son barda accrochés sur la croupe de Chibolette.

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : lun. 22 juin, 2020 2:45 pm
par Balthamus Finch
« Bonjour l'ami! Je suis Magnolia Fortepoigne, guerrière de Forgefer. J'ai eu vent de votre ordre et je souhaite rejoindre vos rangs. »

La silhouette de l'homme d'armes au-dessus de la grande porte ne marqua pas le moindre mouvement à ces mots. Il n'y avait que le vent désagréable des plaines des Maleterres pour meubler un brin, pendant les quelques secondes que prit Balthamus pour détailler la guerrière de haut en bas. Puis, alors que la dame quittait le dos de son âne, il reprit la parole, sur un ton un peu plus fort et déterminé, où perçait les roulements et chuintements de son accent, alteran sans la moindre hésitation possible.

« Si votre coeur est résolu et vos motivations inflexibles, alors je vais vous ouvrir la porte du Beffroi, afin que je puisse vous questionner plus avant. »

Puis il disparut des créneaux, joignant le geste à la parole : le gardien descendait l'escalier de ronde et, s'il n'était plus visible, il s'entendait bien assez avec sa lourde armure. Enfin, il reparut, tandis que la herse se soulevait lentement dans un fracas de chaînes d'acier et de palans de bois. Sa marche était lourde et chaloupée, et pour cause, il boitait lourdement du côté gauche. Une fois l'ouverture générée, Balthamus invita d'un signe de main poli Magnolia à procéder vers lui.

« Ainsi que le veut la règle, je vous demanderai de me remettre vos armes, qui vous seront restituées par la suite, que l'issue de la discussion soit favorable ou défavorable. Vous pourrez laisser votre monture à côté du Bastion, l'un de nos pages s'en occupera convenablement, eu égard au voyage effectué. »

Il tendit la main droite, gardée par un épais gantelet garni de quatre pointes courtes et trapues sur chacune des articulations de ses premières phalanges.

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : mar. 23 juin, 2020 6:07 am
par Magnolia
Le contraste était frappant entre les deux silhouettes. Lui, de stature imposante dans une armure épaisse de plaque, le visage dissimulé, une allure austère. Elle, de courte taille et trapue, les cheveux ébouriffés au vent, son air revêche mais souriant visible de tous, et une armure de voyage plutôt légère et sobre.

Magnolia fixait la main tendue, pensant qu'une poigne pareille devait coller de sacrés bourre-pifs. Elle faillit lui donner les rênes de son âne, mais décrocha ses deux épées lourdes de son attirail pour les lui remettre.

- Résolue et motivée ça pour sûr! J'suis bien contente qu'on puisse discuter plus avant, c'est quoi votre petit nom à vous?

Elle lui emboita le pas tandis qu'ils franchirent la grande porte. Un jeune homme pas bien épais se précipita à leur rencontre pour s'occuper de Chibolette.

Magnolia découvrit alors ce qui se cachait derrière les remparts et fut impressionnée.

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : jeu. 25 juin, 2020 12:04 pm
par Balthamus Finch
Le Judicateur se saisit des épées présentées à deux mains ouvertes, s'inclinant très légèrement, comme présentant ses respects à l'acier, puis les confia aux sentinelles des remparts le soin de les garder jusqu'au retour de la Naine. Il acquiesça avant de prendre le chemin du Bastion à pas lents et lourds. Sa voix était toujours aussi posée, à peine étouffée par son masque de fer et pincée d'un accent qui était évident pour qui avait l'oreille et ramenait aux pentes englacées et traîtresses d'Alterac.

« Je me nomme Balthamus Finch, Ecuyer de l'Ost Pourpre et autrefois Chevalier de l'Ordre du Sacrifice, dont je suis le dernier représentant désormais. »

Chemin faisant, il salua quelques combattants, chevaliers et écuyers qu'il connaissait bien, avant de présenter à Magnolia les écuries d'un signe de tête.


« Vous pouvez confier votre monture aux pages juste ici. »

En attendant qu'elle s'exécute, Balthamus évalua les forces et faiblesses physiques qu'il pouvait déceler à l'oeil (presque) nu de son interlocutrice aspirante, tout comme il tâcha de déterminer les éventuelles ombres corrompues qui pouvaient s'attacher à ses pas : il était doté de perceptions magiques liées au Sacré et pouvait sans presque jamais se tromper flairer la présence du Vide, de l'Ombre et, dans une certaine mesure, du Fel. Son examen accompli alors qu'elle revenait, il lui indiqua la suite, à travers le Bastion, le lieu de vie des soldats du Nord. Le bâtiment était austère, bien qu'accueillant. Il avait été rénové et réparé et, bien que de discrètes traces d'un passé violent, proche ou lointain, soient encore visibles, il avait désormais la solidité d'une forteresse. Quelques couloirs sobrement éclairés de lanternes et flambeaux, quelques pièces de repos, repas et infirmerie plus tard, Balthamus et Magnolia finirent par accéder à une grande salle de repas, vide de convives à cette heure, la table était nue et seulement ornée d'un chandelier éteint. Il lui indiqua une place, le temps qu'il hèle un page et lui demande d'apporter quelques victuailles, pain, cochonnailles et fromages de terroir.

« Votre voyage a dû être long. Je vous offre quelques en-cas pour vous restaurer. »

Il s'installa à son tour et, le temps que soient apportés les rafraîchissements, posa la première question.

« Quelles motivations guident vos pas jusqu'à nous, dame Fortepoigne ? »

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : ven. 26 juin, 2020 4:48 am
par Magnolia
Le Beffroi était bien plus grand que ce qu'elle avait imaginé, il était immense. Ça et là s'affairaient les gens de l'Ost Pourpre, dans les bruits de la forge et des soldats qui s'entrainent. Magnolia remit distraitement les rênes de son âne au page qui s'était approché, tout semblait organisé et bien huilé, une vraie fourmillière.
Elle répondit au grand balèze qui se présentait, tandis qu'ils continuaient leur chemin :

- Enchantée m'sieur Finch.

Ils pénétrèrent dans le bastion puis dans la grande salle de repas, où la naine prit place sur le siège indiqué par son hôte.

- Votre voyage a dû être long. Je vous offre quelques en-cas pour vous restaurer.

- Oh avec plaisir, la route fut effectivement longue et la traversée des Maleterres est toujours toute une aventure. Lui répondit-elle dans un sourire fatigué.

La pièce était plutôt austère, la grande table capable d'accueillir des dizaines de convives était vide et peu éclairée, cela donnait une étrange atmosphère.

- Quelles motivations guident vos pas jusqu'à nous, dame Fortepoigne ?

Ah! le moment de la palabre était arrivé. Magnolia était réputée pour ses bavardages, on la qualifiait de langue bien pendue! Bavardages qui, en cas d'alcoolisation, tournaient immanquablement en récits héroiques longs comme le bras de ses aventures épiques, à en dormir debout...
Elle remit quelques mèches de ses cheveux en place derrière ses oreilles, puis commença.

- M'sieur Finch, vous savez je suis pas une as de la politique, et à vrai dire je m'en fiche un peu tant qu'le royaume est bien mené. Mais les récents évènements, et le manque d'action après la fuite de cette morue de Sylvanas me laissent perplexe...
J'ai participé à bien des campagnes de l'Alliance, jamais je me suis sentie aussi incomprise. Et pourtant je ne suis pas la plus à plaindre! Forgefer est encore debout au moins!
J'crois que l'incendie de Teldrassil ça a été la goutte de trop dans la chope. Et bien qu'on ait enfin chassé la vermine de Lordaeron, j'ai un goût amer dans l'gosier, vous comprenez m'sieur Finch?


C'est évidemment dans le silence de la fin de sa phrase que son estomac émit un gargouillis digne d'un ogre. Elle sourit, peu gênée, et poursuivit.

- J'ai entendu parler de votre ordre à Hurlevent, j'ai aussi entendu parler de votre initiative là, les Fils du Nord. Alors moi j'suis pas du Nord vous voyez, je suis un pur produit de Forgefer, mais on a toujours été soudés nous avec les humains, et votre combat est noble m'sieur Finch.
J'ai perdu mon binôme récemment, sale histoire, triste, j'vais pas vous faire chialer ni me faire chialer aujourd'hui hein. Mais c'que je veux dire c'est que je suis seule, et je veux faire un truc bien, participer à quelque chose de grand, dans mes valeurs.
Vous voulez reconquérir totalement le Nord et réinstaurer son règne humain n'est-ce pas? Eh bin si vous voulez de notre aide, moi et Chibolette on est là pour ça, on veut vous aider.


Elle sourit doublement quand elle entendit des cliquetis de vaisselle tout proches. Bon sang elle rêvait d'un bon casse-croûte.

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : mar. 30 juin, 2020 6:30 pm
par Balthamus Finch
Le Judicateur acquiesça et laissa le page mandé pour les rafraîchissements, les mains chargés d'un plateau frugal mais de bon aloi, décharger son fardeau sur la table. Sur la planche de bois se trouvaient une miche de pain pas encore rassis, une carafe d'eau, du fromage de chèvre et des tranches de jambon de pays. Il fit un geste appuyé de la tête vers la table à l'attention de Magnolia tandis que le page filait à ses activités ordinaires.

« Servez-vous, je vous en prie. »

Les volontés et motivations développées de la Guerrière lui tirèrent un sourire invisible. C'était en condensé ce qu'on attendait de n'importe qui passant les murs du Beffroi et aspirant à servir l'Ost. Balthamus ne se servit pas sur le plateau, laissant le tout à Magnolia. Il posa à plat ses mains sur la table, penché en avant pour la prochaine question.


« L'on pourrait s'interroger sur les motivations profondes pour une Naine de vouloir participer à la restauration de l'ancien royaume de Lordaeron. Mais homme de science que je suis, je connais la profondeur de l'amitié qui lie les peuples humains et nains. Sans compter que notre ordre peut s'appuyer sur les zélés services de plusieurs de vos compatriotes.

Cependant, il s'agit de mots. Venons-en aux faits : notre ordre est pro-actif en ces terres désolées. Quelles compétences pensez-vous pouvoir nous apporter, quelle place voudrez-vous prendre ici, à terme ? »

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : lun. 20 juil., 2020 5:35 pm
par Magnolia
Le plateau fut posé sur la table et Magnolia se frotta les mains dans un sourire gourmand. Elle était affamée et ce fromage de chèvre lui faisait de l’œil. Elle se servit un grand verre d'eau pour commencer, puis entreprit de se confectionner une tartine de fromage et jambon. Ce faisant, elle répondit à son hôte.

- M'sieur Finch, dans la vie j'ai deux passions : la marave et la boustifaille.

Elle mordit à pleine dent dans son casse-croûte et ferma les yeux quelques instants, savourant cette première bouchée.

- Pour la première, sachez que je me débrouille plutôt bien à l'épée et que j'aimerais faire partie de vos soldats. Les premières lignes ne me font pas peur, quand il y a combat, je fonce! Je respecte les ordres et mes supérieurs, et je n'abandonne jamais mes frères d'armes. J'ai participé à plusieurs campagnes de l'Alliance, j'ai donc l'habitude de la vie militaire.

Elle ressentit une petite pointe douloureuse dans son estomac à la pensée de son ami Anton, puis reprit :

- Pour la deuxième, eh bien écoutez j'adore trainer en cuisine, pour manger certes, mais également préparer de bons plats. Je pourrais assister votre cuisinier avec plaisir si toutefois celui ou celle-ci en avait besoin. Cela me permettrait de participer à la vie du Beffroi et faire ma part de travail.

Elle terminait déjà sa tartine et se frotta nonchalamment les mains sur son pantalon. Elle adressa un grand sourire à Balthamus pour finir.

- Qu'en dites-vous?

Re: [Candidature] Magnolia Fortepoigne

Posté : lun. 20 juil., 2020 8:05 pm
par Balthamus Finch
Une cuisinière potentielle, voilà qui pouvait grandement améliorer l'ordinaire du Beffroi, même si Balthamus était le dernier à se plaindre de la qualité des repas ! Son masque de fer se pencha brièvement de l'avant, suivant son regard vers les mains de Magnolia, comme s'il pouvait déceler dans leurs lignes, leurs cals et leurs muscles le récit d'une vie. Son discours était carré, complet et concis, comme souvent avec les Fils de la Montagne.


« Vous ne serez pas dépaysée ici, puisque nous avons également à demeure plusieurs amateurs de bonne chère, l'appétit de certains frôlant même la grandeur des légendes anciennes. Avoir les services d'un cuisinier serait des plus utiles, autant pour nous assurer la constance des qualités attendues des repas des soldats que pour ravir le palais des officiers supérieurs et de leurs invités. »


Il se replaça un brin sur la chaise qu'il occupait, faisant grincer bois et aciers divers, adoptant une posture parfaitement droite, quand bien même ne se tenait-il que rarement avachi.


« Pensez-vous que votre passion pour le combat pourrait s'accommoder de notre vie actuelle ? Lordaeron est reprise, sur le papier certes, mais reprise aux sbires de l'Ennemie et notre quotidien s'apparente plus à celui de pacificateurs et colons qu'à celui de combattants perpétuellement sur la ligne de front. »