Question de temps

Le Beffroi du Nord est un îlot d'humanité dans une région encore largement soumise aux résidus du Fléau. Aventures et périls guettent ceux qui les traversent.​
Répondre
Avatar du membre
Eleanore
Chevalier
Messages : 86
Enregistré le : mar. 23 sept., 2014 11:38 am

Question de temps

Message par Eleanore »

Gilnéas, quelques jours après la défaite de la Croisade Écarlate.

Armand, venez ici je vous prie.

Mon seigneur?

Armand, vous m'avez bien servi toutes ces années. Je n'ai pas été le meilleur des maîtres, je m'en rends bien compte. Mais j'ai encore une dernière requête.

Le vieil homme adossé à une pile de coussins toussa bruyamment, crachant quelques glaires sanglantes dans un mouchoir déjà maculé de tâches rouges. Le domestique s'empresser d'apporter un verre d'eau claire à son maître, qui bu avec soulagement et le remercia d'un signe de tête fatigué.

L'enfant. Trouvez l'enfant. Elle est la dernière. Tout lui revient.

Nouvelle quinte de toux. Nouvelle gorgée difficile.

Dites lui, Arnaud, que je regrette de l'avoir traitée comme ça. J'étais jeune. Jeune et stupide. Mes fils sont morts. Je n'ai plus rien qu'elle.

La toux reprit le vieillard qui cracha à nouveau un caillot rouge carmin et reprit sa respiration d'une respiration sifflante.

Dites lui. Elle hérite de tout. Le titre, Ies domaines, la fortune... Tout est écrit. En ordre...

Epuisé, le baron s'affaissa contre la pole de coussins et ferma les yeux. Serrant les mains d'un air triste, le vieux majordome quitta la chambre sous la respiration difficile et fit un geste de la moi pour demander silencieusement un valet.



quelques heures plus tard, un cavalier quittait la cité libérée et forcant au grand galop vers l'est.

Bientôt, l'Ost Pourpre aurait un visiteur des plus innatendus.
Nous serons de glace face au feu de votre haine, ainsi nous noierons votre violence dans la passion de nos eaux.

Avatar du membre
Eleanore
Chevalier
Messages : 86
Enregistré le : mar. 23 sept., 2014 11:38 am

Re: Question de temps

Message par Eleanore »

Quelques semaines plus tard, aux portes du bastion de l'Ost Pourpre.

Un cavalier, couvert sur la partie basse de boue, mais un tabard très reconnaissable de Gilnéas visible sur sa poitrine, s'approcha au petit trot des portes imposantes qui fermait le fort tenu depuis quelques années par l'Ost Pourpre. Il s'arrêta à une trentaine de mètres de l'entrée, sortit un rouleau de parchemin de sa besace et héla le garde qui le voyait venir de loin.

Hola la garde de l'Ost Pourpre ! Je suis messager de la Cité de Gilnéas, récemment libérée du joug. Je suis porteur d'un rouleau testamentaire pour un membre de votre ordre, Dame Eleanore Hallen, née Grey. Je peux prouver mon identité et le but de ma mission.

Il leva bien haut le rouleau dans sa main gauche et attendit patiemment que le garde fasse passer le message et que les portes s'entrouvrent pour laisser passer une troupe de 5 hommes, en armes. Ils l'entourèrent, et celui qui semblait le plus gradé, lui adressa la parole d'un ton certes aimable, mais ferme.
Docile, habitué à fréquenter les grandes familles susceptibles, il tendit sans un mot son ordre de mission et ses papiers d'identité.

Bien, tout m'a l'air en ordre. Nous allons vous amener à un officier. Dame Hallen est en mission à l'extérieur.
Veuillez nous suivre.


Les cinq soldats se mirent en rang autour du messager et le firent pénétrer dans le fort. Sa besace fut fouillée, son cheval entraîné à l'écurie et lui même palpé des cheveux aux bottes.

Page ! Trouvez moi un officier, Dame Hamar ou quelqu'un d'autre. On a un invité pour Dame Hallen, elle est... elle est absente !
Nous serons de glace face au feu de votre haine, ainsi nous noierons votre violence dans la passion de nos eaux.

Répondre